Voix d'Afrique N°90.



« Enracinés et fondés dans le Christ, affermis dans la foi. »
Col. 2, 7


Après Sydney, les JMJ auront lieu à Madrid du 15 au 21 août 2011 ! Initiées par le Pape Jean-Paul II en 1985, les Journées Mondiales de la Jeunesse rassemblent, tous les 3 ans, les jeunes dans une grande ville du monde. Les jeunes se sont ainsi rassemblés en 2008 à Sydney, en 2005 à Cologne, en 2002 à Toronto, en 2000 à Rome, en 1997 à Paris…

Quatre questions sur les JMJ

1. Que sont les JMJ ?

Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont une grande rencontre des jeunes du monde en-tier avec le Vicaire du Christ. C’est en même temps un moyen pour l’Église d’annoncer l’Évangile aux jeunes. Elles sont un effort constant que fait l’Église auprès des jeunes pour qu’ils trouvent leur place en Elle. L’Église entière, unie au successeur de Pierre, s’implique à l’échelle mondiale, pour répondre aux inquiétudes et préoccupations des jeunes, en leur transmettant avec conviction l’assurance du Christ-Sauveur ainsi que son message véridique d’Amour.

2. Quels sont les objectifs des JMJ ?

Le premier objectif des JMJ est d’annoncer aux jeunes du monde entier le message du Christ. C’est une mission d’évangélisation au sein de l’Église, avec une grande dimension œcuménique. C’est une variante de la culture des jeunes modernes, une sorte de festival de rock ecclésial avec le pape comme “star”. « Avec ou sans foi ». En réalité, ce festival est semblable à d’autres, mais sans mettre Dieu de côté. L’événement est considéré comme un grand spectacle qui, malgré sa beauté, aurait sans Dieu une courte portée pour la foi et la présence de l’Évangile dans notre société. Ainsi donc, la particularité des JMJ réside en la joie qu’elles procurent et leur force pour unir en communion. Autrement, les JMJ seraient vide de sens.

3. S’agit-il d’une grande fête des jeunes ?

Tout dépend de ce que l’on entend par “grande fête de jeunes”. Bien que les JMJ aient des points de similitude avec d’autres rencontres juvéniles, l’objet qui réellement pousse les jeunes à participer aux JMJ n’est pas uniquement ludique. Les jeunes vivent une forte expérience de joie durant ces jours, certes, mais cette joie naît plutôt de leur rencontre personnelle avec le Christ qu’ils cherchent et qu’ils trouvent aux JMJ ; leur joie naît de cette expérience de foi et de charité chrétienne. C’est seulement dans cette visée que l’on peut considérer les JMJ comme une grande fête. Il ne s’agit donc pas d’une superbe auto-exhibition de l’Église, non plus d’un rassemblement de jeunes catholiques réunis pour s’exalter. Agir ainsi n’aurait aucun sens ; d’autant plus que la mission de l’Église vise toujours le Christ et le prochain, et plus particulièrement ceux qui souffrent. L’expérience a bien prouvé que les participants aux JMJ en sortent avec une grande joie, avec la mémoire de milliers de jeunes gravée dans leurs esprits

4. Les JMJ sont-elles exclusivement réservées aux jeunes catholiques ?

Les JMJ revêtent une connotation purement catholique, mais c’est aussi un appel lancé aux jeunes du monde entier : aux jeunes catholiques d’abord et ensuite aux autres jeunes de bonne foi et qui désirent expérimenter au fond d’eux l’amour de Dieu à travers son fils Jésus Christ, l’engagement social à la charité fraternelle en vue de répondre au besoin des pauvres. Au courant de dernières décennies, l’expérience a démontré que les JMJ sont une opportunité offerte à tous les jeunes pour se redimensionner, créer des amitiés et se découvrir mutuellement.

Et encore....

Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont un moment fort dans la vie de foi. De nombreux jeunes rentrent des JMJ en disant que leur vie a changé, qu’ils y ont reçu des paroles fortes pour avancer sur la route de la vie chrétienne.
Les JMJ offrent différentes démarches simultanées :
* la découverte de la foi vécue dans un autre pays par l’accueil dans les familles espagnoles,
* la démarche de la mise en route et du pèlerinage,
* le partage de la foi avec des dizaines, des centaines, des milliers d’autres jeunes,
* des temps d’intériorité et une rencontre avec la personne de Jésus-Christ,
* des temps d’approfondissement de la foi à travers les catéchèses et les enseignements,
* des célébrations, des veillées de prière, des eucharisties,
* la rencontre avec les évêques et le Pape,
* des temps de fête où la foi se vit joyeusement,
* la rencontre de l’Église univer-selle avec ses multiples facettes et cultures,
* l’échange en profondeur de la vie, la foi et la prière avec un groupe de jeunes qui pourra se retrouver après les JMJ…

La semaine à Madrid

Lundi 15 août : arrivée des jeunes du monde entier.
Mardi 16 août : célébration d’accueil et festival de la jeunesse.
Mercredi 17 août : catéchèse et festival de la jeunesse.
Jeudi 18 août : catéchèse, accueil du Pape Benoît XVI (Plaza Cibeles) et festival de la jeunesse.
Vendredi 19 août : catéchèse et chemin de croix.
Samedi 20 août : déplacement vers Cuatro Vientos et veillée avec le Pape.
Dimanche 21 août : eucharistie avec le Pape et envoi.

Le Logo

L’auteur du logo, José Gil-Nogués, graphiste espagnol, a expliqué que le fond du dessin représentait « des jeunes du monde entier qui s’unissent pour célébrer leur foi aux côtés du Pape, au pied de la Croix, et forment la couronne de la Vierge d’Almudena, sainte patronne de Madrid ». Sur la couronne, a-t-il ajouté, le « M » de Marie se détache, qui est aussi l’initiale de Madrid, lieu de la rencontre. La Croix, signe du chrétien, préside la rencontre du pape avec les jeunes, qui rendent visible par leur témoignage le thème des JMJ :
« Enracinés et fondés dans le Christ, affermis dans la foi ».

 


Renseignements et incription
Prendre contact
avec son propre diocèse.

Voir aussi Réseau Jeunesse Ignatien

.............. Suite