Voix d'Afrique N°66...........

Laurent,
le gamin de Ouagadougou.


Son père conduit un camion sur les pistes du Burkina. Sa mère a épousé un autre homme, plus stable. Laurent accepte mal cette situation. Il part de la maison : il est chez lui, dans la rue, avec d'autres enfants abandonnés. Il est fatigué de cette vie quand il rencontre Lucien. Il "jette la boite de mendiant " pour en-trer au foyer. Il apprend la mécanique. Mais il a pris goût à la liberté de la rue ; il fugue avec d'autres, puis revient. Il est vif ; dans l'atelier, son patron lui fait confiance ; la mécanique l'intéresse.

Puis un jour, il ne revient pas d'une course où son patron l'a envoyé. Il réapparaît deux jours plus tard : il a dépensé l'argent qui lui avait été confié. Au foyer, sa ration alimentaire est diminuée, pour rembourser la dette. Il part pour visiter sa famille, vole un pagne, qu'il revend 18 500 francs cfa, (un peu moins de 10  ) et fait la fête. Il est renvoyé du foyer. Il se pavane dans la ville sur une moto qu'il a volée. Il rencontre Dieudonné, un stagiaire missionnaire Congolais, qui le convainc de revenir au foyer. Il lui propose de revenir travailler au foyer, tout en restant indépendant.

Un projet de cartes de vux en batik est lancé ; Laurent s'y met volontiers et avec succès. Dieudonné lui suggère de reprendre la scolarité : il a le niveau de la fin des études primaires ; il serait bon pour lui d'obtenir un diplôme. Mais il y est mal reçu : les enfants des rues ne sont pas des modèles de propreté et d'élégance ! Il travaille et commence à gagner quelques sous. Les Pères lui trouvent une petite maison, qu'il loue partiellement : 4 500 fcfa. Il est fier d'avoir enfin un "chez lui".

Dieudonné et ses frères missionnaires le portent dans la prière. Laurent a-t-il enfin trouvé son chemin ?
"Le Royaume de Dieu est comme une semence "

D'après un article de Pierre Béné, M.Afr.
dans "Arc en Sahel", Ouagadougou.



Précédente Suite