Voix d'Afrique N°76.....

Retour en Zambie

François Richard, après avoir terminé son mandat de Supérieur Général de la Société des Missionnaires d'Afrique, est reparti en Zambie.
Il nous fait part de son expérience missionnaire dans ce pays.


Cent ans après
Les premiers missionnaires d'Afrique sont arrivés en Zambie (qui était alors sous influence britannique et s'appelait Rhodésie du Nord) à la fin du dix neuvième siècle. Avec cent ans de recul, on peut discerner les trois étapes de l'évangélisation. Dans un premier temps, la bonne Nouvelle est annoncée, enseignée et approfondie ; les " païens " sont appelés à se convertir ; ils sont baptisés pour former une communauté chrétienne.

Deuxième étape : ces nouveaux chrétiens, devenant de plus en plus nombreux, doivent être organisés ; les petites communautés chrétiennes se rencontrent régulièrement pour écouter la Parole de Dieu, partager l'Eucharistie et mettre en pratique la charité. Elles ont des animateurs catéchistes, prêtres, religieuses, pour les animer et les aider à progresser dans la foi. C'est l'étape qui est actuellement franchie en Zambie comme dans beaucoup d'autres pays d'Afrique.

On commence à réaliser qu'à ce niveau là, la tentation serait de se replier sur soi-même, de ronronner dans l'autosatisfaction Le peuple de Dieu est appelé à franchir une nouvelle étape : il importe de passer des individus à leur culture, d'évangéliser la société où vivent ces chrétiens et chrétiennes.

Evangéliser tout homme et tout l'homme
Aucun homme n'est une île ! Toute personne humaine est façonnée par la société dans laquelle elle vit. Elle est plongée dans une certaine culture qui la nourrit dès sa naissance, dans laquelle elle grandit et se développe. La langue est le moyen de communication, c'est-à-dire d'entrée en communion. Au-delà du langage lui-même, il y a toute une tradition, toute une histoire qui façonnent la façon de vivre, de penser, d'agir et de vivre libre. C'est ce que l'on appelle " la culture ".En France, par exemple, lorsqu'on se visite, on se salue dès le pas de la porte ; en Zambie, comme dans d'autres pays d'Afrique, on entre d'abord pour aller s'asseoir sur la chaise que l'ami vous présente, on se rafraîchit et ensuite on peut serrer la main et échanger les salutations.

Ainsi, la vie de tout homme, de toute femme est façonnée par un tissu de coutumes, de façons de voir et de juger qui influe sur tous les détails de la vie. Et c'est précisément la culture qu'il convient d'évangéliser, sinon la foi chrétienne ne sera qu'une façade qui ne tardera pas à se lézarder.


Un des bâtiments du centre “Foi et rencontre”

Evangéliser les cultures
Mais comment faire ? Tout simplement en recherchant les racines de ceux vers qui on est envoyé, en discernant au cœur de tout homme les semences du Royaume. François Richard a été appelé à cette évangélisation de la culture locale. Vaste programme ! Les Zambiens vivent dans une société où se côtoient des hommes et des femmes de différentes ethnies et de différentes religions. L'évangélisation de la Zambie devra être le ferment d'unité dans cette société.

Les chrétiens appartiennent au catholicisme ou aux traditions protestantes, anglicanisme, luthéranisme, calvinisme ; d'autres appartiennent à de nouvelles églises, évangéliques d'origine américaine ou africaine. D'autres Zambiens sont musulmans. D'autres encore restent attachés à la religion traditionnelle. Cette mosaïque forme la culture locale.

Au-delà des différences d'appartenance religieuse, les zambiens sont appelés à construire ensemble une Zambie heureuse, dans le cadre du même système éducatif, social, politique. Ils sont appelés à danser sur les mêmes rythmes, à labourer le même champ pour que chacun trouve dans la société la liberté et la joie de vivre.

.
à gauche, pendant la construction du centre - à droite, l’ensemble des bâtiments du centre

Des ressources
Depuis plus de cent ans, les missionnaires ont accumulé des milliers de pages d'information sur les traditions, les coutumes, l'histoire et la culture des sociétés qu'ils fréquentaient. Selon les consignes de Lavigerie et une tradition fermement établie chez les Missionnaires d'Afrique, des diaires étaient tenus à jour, des descriptions de coutumes touchant tous les secteurs de la vie étaient mis par écrit, des proverbes étaient rassemblés. Une véritable mine d'information !

Tout cela risquait d'être oublié. Les missionnaires d'Afrique ont rassemblé tout ce matériel, l'ont mis sur ordinateur et l'ont offert à tous pour consultation. Cela occupe de nombreuses étagères de la bibliothèque du "Centre de Rencontre " de Lusaka, créé par François Richard.

A la rencontre de l'Esprit
Mais qu'est-ce que cela a à voir avec l'évangélisation ? Cela a tout à voir ! Il importe que les Zambiens intègrent dans la vie leurs sources, leurs origines, leurs traditions, leur " ancien testament ". Les missionnaires croient que l'Esprit de Dieu était déjà à l'œuvre bien avant l'arrivée des missionnaires. La mission c'est l'Esprit qui va à la rencontre de l'Esprit. Le chrétien réalise "qu'Il était là alors que je l'ignorais ". La vie cachée dans la semence jetée en terre rencontre la vie qui l'attend dans le sillon labouré. De la rencontre jaillit le germe nouveau.


de gauche à droite : Pulcheria Mumba, archives et documentation - Père
Gilles Mathorel, M.Afr - Père Bernhard Udelhoven, M.Afr - Père Bernard Poisson
recherchant le meilleur emplacement pour un puits

La rencontre
Aujourd'hui la rencontre continue. L'heure n'est plus au prosélytisme, encore moins aux anathèmes et condamnations. Il s'agit de continuer la marche vers l'avant, car les tâches sont urgentes, et elles demandent l'unité. Le sida fait des ravages, la pauvreté et la maladie semblent être invincibles, les jalousies bloquent toute tentative d'ouverture et d'amitié. L'Evangile de Jésus Christ ouvre la voie vers la communion. " Je suis venu pour qu'ils aient la Vie et la Vie en plénitude. "

Visiter leur website

Le Centre " Foi et Rencontre " a été créé à Lusaka, sous la responsabilité de François Richard. Son projet est le suivant : aider les chrétiens à faire face aux défis de l'Evangile dans la rencontre des cultures locales, traditionnelles et contemporaines, et par la collaboration avec les hommes et femmes d'autres églises et religions.

Pour cela, le centre organise sur place ou dans d'autres centres (écoles, collèges, paroisses…) des ateliers, cours et séminaires sur la culture zambienne, les religions africaines, la sorcellerie, la missiologie, l'inculturation, le pluralisme religieux, l'Islam, ainsi que des cours d'initiation aux langues et cultures zambiennes.

Une bibliothèque offre des archives sur la culture zambienne ainsi que des ouvrages d'anthropologie, d'histoire, de religion, d'œcuménisme, de missiologie et de théologie.

Le Logo : trois cercles de couleurs différentes symbolisent les cultures de Zambie ; par la rencontre, chaque cercle garde sa propre couleur mais en adopte une autre.

Ainsi les trois cultures s'enrichissent mutuellement jusqu'à former une harmonie.

 

Voix d'Afrique


.............. Suite