Voix d'Afrique N°73...
Bibata Dembele,
.................................... Maman de missionnaire

Otmar StrzodaOtmar Strzoda, Missionnaire d'Afrique allemand, a travaillé longtemps au Mali. Il a visité Koutiala, son ancienne mission, pour l'ordination d'un jeune missionnaire d'Afrique malien, Antoine Dembele. Il nous raconte son histoire et celle de sa mère.

Antoine se souvient : il y a très longtemps, ses frères étaient partis pour célébrer Noël à la mission de Koutiala, au Mali. Son village de Consegela était à trente kilomètres, et il était hors de question qu'il les accompagne pour le voyage à pied. Ses frères étaient partis, et il avait le cur gros de n'être pas avec eux pour fêter la naissance de Jésus. Il trouva refuge à l'ombre d'un baobab, seul avec son immense peine. Au-delà de la frustration, une pensée surgit dans son cur : "Il n'y a pas assez de prêtres pour célébrer Noël pour les enfants éloignés comme moi ; eh bien ! moi, je serai prêtre, et je célèbrerai la naissance du Sauveur avec ceux qui sont trop loin !"

Antoine et sa mamanEt de fait, vingt cinq ans plus tard, Antoine est ordonné prêtre dans l'église où il n'avait pas pu aller autrefois. Sa maman est là, Bibata Dembele. Elle est musulmane ; elle a été donnée en mariage à un catholique et lui a donné onze enfants. "Mes enfants sont tous chrétiens, et ils doivent être de bons chrétiens ." Chaque dimanche, elle les conduisait à l'église et s'assurait qu'ils participaient aux prières et aux instructions. Elle les attendait à la porte et les ramenait à la maison. "Personne ne m'a forcée à laisser la religion musulmane pour devenir chrétienne. De mon côté je n'avais pas le droit d'obliger mes enfants chrétiens à devenir musulmans !" dit-elle avec force.

L'important, c'est la relation à Dieu dans la vérité, librement et sans tricher. Le 29 juillet dernier, elle accompagne son fils jusqu'au pied de l'autel, près de l'évêque. Lorsque Antoine s'est prosterné pendant la prière d'ordination, Bibata est assise près de lui ; doucement, lentement, elle agite un éventail sur lui, dans un rite de respect, normalement réservé à un défunt, rite de foi en la vie. "C'est Toi, mon Dieu, qui m'as donné cet enfant, mais il est à Toi?; je Te le rends pour que de nombreux enfants d'Afrique grandissent dans ta lumière."

Antoine a reçu sa mission : il va partir au Congo, là où des milliers d'enfants, de nombreux orphelins, des centaines de réfugiés, attendent la Bonne Nouvelle, celle qu'il a reçu de sa maman comme un message de respect et de liberté, le message de la rencontre avec Dieu dans la liberté.

Voix d'Afrique et Otmar Strzoda

Voir autres photos de l'ordination

.............. Suite